Vidal Recos - l'essentiel sur les recommandations
Vidal Recos Accueil L'essentiel sur les recommandations thérapeutiques
En synthese

Les synthèses VIDAL des
recommandations
thérapeutiques




Les Recos, synthèses des recommandations thérapeutiques validées
· Une nouvelle Reco chaque mois
· Révision des Recos en fonction de l’actualité
· Actualisation mensuelle des listes de médicaments

Consulter 3 Recos en accès libre :

Actus
  • mercredi 18 juillet 2012 - Mise à jour
  • Voyages : recommandations sanitaires
    Les nouvelles recommandations sanitaires pour les voyageurs sont publiées dans le BEH (Bulletin épidémiologique hebdomadaire) n° 20-21 du 29 mai 2012.
    Ces recommandations sont actualisées chaque année. Leur objectif est de minimiser les risques de maladies pour les voyageurs en adaptant les recommandations sanitaires aux données récentes des études épidémiologiques.
    Les principales actualisations de cette édition 2012 ont entre autres porté sur :
    - la vaccination contre la fièvre jaune,
    - la prise en charge du paludisme d’importation,
    - les différents types de voyages et de voyageurs,
    - la prévention de la maladie thromboembolique et les contre-indications au voyage aérien,
    - les précautions à prendre face au risque d’infections nosocomiales acquises lors d’hospitalisation à l’étranger.

  • mercredi 11 juillet 2012 - Mise à jour
  • Otite moyenne aiguë de l'enfant
    La Reco Otite moyenne aiguë de l’enfant intègre de nouvelles recommandations relatives à l’antibiothérapie. L’amoxicilline est l’antibiotique de 1re intention en raison de son activité sur les pneumocoques de sensibilité diminuée à la pénicilline et sur plus de 80 % des Hæmophilus influenzæ. L’amoxicilline-acide clavulanique n’est plus à privilégier du fait d’une moins bonne tolérance, mais sa prescription peut néanmoins se justifier en cas de syndrome otite-conjonctivite, où la probabilité d’une infection à Hæmophilus influenzæ est forte.

  • mercredi 04 juillet 2012 - Mise à jour
  • Cystite aiguë simple
    La Reco Cystite intègre de nouvelles données relatives à l’utilisation de la nitrofurantoïne.
    En effet, la survenue d’effets indésirables hépatiques et pulmonaires graves, en particulier lors de traitements prolongés ou réitérés de nitrofurantoïne, a conduit l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) à en restreindre l’utilisation.

  • lundi 02 juillet 2012 - Nouvelle Reco
  • Lymphome non hodgkinien ganglionnaire de l'adulte
    Les lymphomes non hodgkiniens (LNH) ganglionnaires de l’adulte sont les hémopathies malignes les plus fréquentes en France, où elles atteignent le 6e rang des cancers les plus fréquents, et le 9e rang en termes de mortalité.
    On distingue :
    - les formes « agressives », de haut grade de malignité (50 à 60 % des LNH), d’évolution rapide (quelques semaines à quelques mois), mais curables dans nombre de cas,
    - et les formes « indolentes », de faible grade de malignité, d’évolution lentement progressive (habituellement plusieurs années), mais difficilement curables du fait des rechutes avec résistance aux traitements au fur et à mesure des poussées évolutives.
    Autour de deux arbres décisionnels, la Reco fait le point sur la prise en charge de chacune de ces formes, depuis l’évaluation et les options thérapeutiques jusqu’aux différents traitements.

  • mardi 27 mars 2012 - Mise à jour
  • Rhinopharyngite aiguë de l'enfant
    Les recommandations de prise en charge des infections des voies aériennes supérieures publiées par l’Afssaps en 2005 ont été modifiées en novembre 2011. La Reco Rhinopharyngite intègre ces nouvelles publications : la recommandation de ne pas prescrire d’antibiothérapie est renforcée, au regard des conséquences différées, individuelles et collectives, qu’elle entraîne. Seule une complication avérée, supposée bactérienne (otite moyenne aiguë purulente, sinusite purulente) peut justifier un traitement par antibiotique.

  • vendredi 02 mars 2012 - Mise à jour
  • Contraception
    La description des contraceptifs oraux dans la Reco Contraception a été actualisée sur la base du «Point d’information» publié par l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) le 14 novembre 2011.
    Les différentes générations de progestatifs sont désormais détaillées et le risque d’accident thromboembolique inhérent à chacune est précisé.

  • mardi 21 février 2012 - Nouvelle Reco
  • Drépanocytose de l'enfant et de l'adolescent
    La drépanocytose est due à la présence d’une hémoglobine anormale (HbS) responsable d’anémie et de crises douloureuses vaso-occlusives parfois extrêmement graves. La prise en charge est compliquée, débutée par le spécialiste, mais également, dans le cadre du suivi, concernant le pédiatre ou le médecin généraliste. Cette Reco est centrée sur deux arbres décisionnels, l’un explique la prise en charge globale depuis la confirmation du diagnostic jusqu’au type de surveillance ; l’autre le dépistage et le traitement des complications. La Reco indique comment manipuler les médicaments usuellement utilisés en pédiatrie (antalgiques), mais également les médicaments spécifiques de cette maladie (posologie, rythme d’administration, surveillance).

  • jeudi 02 février 2012 - Nouvelle Reco
  • Lithiase biliaire
    La Reco Lithiase biliaire vise à répondre aux questions pratiques posées par les situations les plus fréquentes :
    - Que conseiller à un patient chez qui l’on découvre une lithiase asymptomatique ?
    - Quel est le risque de migration du calcul ?
    - En cas de décision de traitement, quelle orientation prendre : traitement chirurgical, endoscopique, lithotritie, traitement médical ?
    Cette nouvelle Reco vient compléter la Reco Infections des voies biliaires qui traite des situations d’urgence.

  • jeudi 26 janvier 2012 - Nouvelle Reco
  • Anémie hémolytique auto-immune de l'enfant
    L’anémie hémolytique auto-immune de l’enfant est une maladie rare (incidence de 0,2/million avant 20 ans) dont le risque immédiat est la survenue d’une insuffisance rénale aiguë. Son pronostic est par ailleurs corrélé aux éventuelles complications liées à la maladie immunologique sous-jacente et à ses traitements. L’arbre décisionnel proposé dans cette Reco décrit la prise en charge des anémies hémolytiques auto-immunes selon leur expression clinique initiale : subaiguë, à début progressif, ou aiguë, à début brutal.
    Cette Reco permet un accès rapide et facile aux points essentiels, en particulier aux différents médicaments (corticoïdes, rituximab, azathioprine), notamment à ceux qui sont recommandés. La conduite à tenir vis-à-vis des vaccinations, sujet important en pédiatrie, est également précisée.

  • mercredi 18 janvier 2012 - Nouvelle Reco
  • Purpura thrombopénique immunologique de l'enfant
    Le purpura thrombopénique immunologique (PTI), anciennement appelé purpura thrombopénique idiopathique, est bien connu des pédiatres. Il peut être grave par le syndrome hémorragique qu’il induit et par la survenue d’éventuelles complications. La stratégie de traitement a été précisée par la HAS en 2009. Cette nouvelle Reco s’y réfère et facilite le raisonnement du médecin, en ville comme à l’hôpital, en particulier par la description de la prise en charge : hospitalisation, moment opportun de l’administration des immunoglobulines intraveineuses et des corticoïdes, mais aussi des éventuels autres médicaments qui ne peuvent être prescrits que par des spécialistes. Les conseils à donner aux parents et aux patients vis-à-vis du sport, des médicaments associés dont les vaccins, sont particulièrement développés.

Rechercher

Avec VIDAL Recos, accédez facilement aux références bibliographiques correspondant à votre recherche.
Recommandations francophones
Consulter les résultats CISMEF, le catalogue et index des sites médicaux francophones.

Recommandations internationales
Lancer la même recherche sur les sites de références étrangers :
NGC
NHS
CMA
PUBMED
OMNI

Tout savoir sur le site
Découvrez le site en 5 minutes
Visite guidée

Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.